Le capteur de puissance : Intérêts, validité, entretien et recommandations

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Voila un outil de plus en plus utilisé dans les pelotons amateurs, professionnels ou même chez les pratiquants loisirs qui désirent connaitre et améliorer leur potentiel physique.

Nous allons voir sur cet article qu’est ce que la puissance, les intérêts d’utiliser un capteur de puissance, les éléments de validité d’un capteur de puissance, nos recommandations sur les modèles.

Le capteur de puissance, viens compléter les données de fréquence cardiaque

Les capteurs de puissance viennent compléter l’usage des fameuses ceintures de fréquence cardiaque. Un outil qui ne doit pas être remplacé par le capteur de puissance mais bien complété par ce dernier. En effet si la fréquence cardiaque et une donnée variable (température, forme, digestion…), elle est néanmoins indispensable pour le suivi de l’entrainement.

la puissance c'est quoi ?

La puissance est exprimé en watts, c’est une mesure direct de l’énergie mécanique du cycliste.

Pméca (Watts) = Cadence (rad/s)*Couple (n-m)

Les intérêts d'utiliser un capteur de puissance

Validité des capteurs de puissance

Les deux principaux critès de validité d'un capteur de puissance sont l'exactitude de la mesure et la répétabilité du système.

Le fonctionnement du capteur doit pouvoir mesurer et non pas calculer la puissance.

La valeur de la puissance est basée sur la mesure de déformations.

Pour mesurer la puissance nous retrouvons différents points de mesure : Roue, pédalier, manivelles, pédales, axe de pédalier, chaine, plateaux..

Mais tous ne sont pas valides et fiables !

Il y a également différents protocoles pour la transmission des données : ANT+ / Bluethooth / W.I.N.D : Attention à la compatibilité avec vos compteurs !

Pour qu’un capteur de puissance soit valide et utilisable pour vos entrainements il faut qu’il soit précis dans la mesure : +/- 2% référence SRM (Pourcentage communiqué sur les différentes fiches produits).

Il faut aussi et SURTOUT qu’il soit répétable dans le temps afin d’avoir des bonnes données pour vos entrainements et votre suivi d’entrainement.

Quelles sont les conséquences si les valeurs ne sont pas valides ?

  • Perte de temps et d’argent
  • Sous-entraînement ou sur-entraïnement
  • Mauvaise gestion de course
  • Analyse érronnée
  • Pas de bénéfices, baisse des performances

Entretien de votre capteur de puissance

Il ne faut pas oublier de faire calibrer votre capteur régulierement afin d’avoir des valeurs corrects. Tous les 1 ou 2 ans en fonction de votre utilisation.

Attention au nettoyage; les systèmes sont étanches mais pas conçus pour résister à des pressions trop élevées. Nettoyage haute pression déconseillé !

 

Depuis les années 1990, les laboratoires, coureurs amateurs et professionnels ont adoptés le SRM comme système de référence.

nos recommandations

  • SRM
  • Powertap
  • Favero assioma
  • Power2max
  • Rotor
  • Shimano
Fermer le menu