Les Boucles du Verdon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Après une coupure de 4 jours début mai, pour récupérer physiquement et mentalement, il était temps ce 19 mai de remettre un dossard à l’occasion des boucles du Verdon. 

 

La pluie, fidèle au rendez-vous

Une météo incertaine

Si la pluie est annoncée, c’est bien sous un temps sec que nous nous élançons. Avec des températures relativement douce, je décide de ne pas m’habiller de trop. Sur la ligne je retrouve les habitués des cyclosportives avec notamment, Mickael Plantureux, Rodolphe Lourd, Paul Emile,…

La fougue

Après 2kms de départ fictif, la troupe est lâchée et je ne peux m’empêcher d’attaquer immédiatement. Personne me suit et me voilà parti pour 20′ à 345watts. Ne creusant pas assez d’écart, je décide de me relever et attendre le peloton. Et une munition de tirée ! 

Les kilomètres suivant se feront groupé jusqu’au kilomètre 60 et la montée de Bauduen. C’est dans cette montée que je décide d’accélérer. Même si les jambes ne sont pas vraiment fraîche, cela suffira pour créer le bon coup. On se retrouvera dans ce groupe, Mickaël, Loïc Goasdoue, Julien Bérard, Anthony Taragoza, Paul-Emile, Rodolphe,…

Descente humide

La pluie commence à faire son apparition et nous abordons avec prudence la descente sinueuse de Aiguines. Quelques coureurs lâcheront avant de recoller sur le plat et attaquer la montée la plus raide du parcours.

Pour la vue sur le Lac de Sainte-Croix, il faudra revenir.

Dans la montée de Moustiers-Sainte-Marie et ses 2kms à 11% de moyenne, j’accélère dès le pied. Rapidement nous nous isolons à 4 : Loïc, Anthony et Mickaël et nous basculons ensemble au sommet. L’entente est bonne et nous gardons un bon tempo pour continuer d’accroître notre avance.

Dans la montée de Valensole, Loïc accélère et Anthony lâche prise. Avec Mickaël, nous revenons au train sur Loïc. 

A 10kms de l’arrivé il accélère de nouveau et ça sera la bonne pour lui. Pour ma part, je paye mes efforts (inutiles soyons clair) du début de course, Mickaël n’est lui non plus pas au mieux. 

L’arrivée en montée nous permettra de nous départager avec Mickaël : je prends la 2nd place, lui la 3ème.

Une belle matinée de vélo, la préparation continue ! 

Retrouvez les résultats ici 

 

Fermer le menu